122-img-5c747b7681b39681355e9d1b0b86e447.jpg
122-img-57f9b6eae5595db4316929eb8aec077c.jpg
122-img-1c9b26f746dd9baea8fdaf3c8b7abeef.jpg
122-img-2bbbe7f4a98ebf36b40ca15a70ada7ba.jpg
122-img-495cd2f3fd9959b1464c1b1773904d69.jpg
122-img-d7bf60e213d78dd87932472a0a2d9887.jpg
  • 122-img-5c747b7681b39681355e9d1b0b86e447.jpg
  • 122-img-57f9b6eae5595db4316929eb8aec077c.jpg
  • 122-img-1c9b26f746dd9baea8fdaf3c8b7abeef.jpg
  • 122-img-2bbbe7f4a98ebf36b40ca15a70ada7ba.jpg
  • 122-img-495cd2f3fd9959b1464c1b1773904d69.jpg
  • 122-img-d7bf60e213d78dd87932472a0a2d9887.jpg
 

Un manque d'accompagnement pour les jeunes entrepreneurs

Avec un taux de chômage de 22,5 % chez les moins de 26 ans, l’emploi des jeunes constitue un enjeu sociétal important. Créer son propre emploi en devenant entrepreneur représente une réelle opportunité pour cette génération.

Pourtant, si près d’un jeune sur deux envisage de créer un jour une entreprise, seuls 6,5 % passent le cap. En effet, ils doivent faire face à deux difficultés majeures : de faibles ressources financières et un manque d’accompagnement.

Fort de près de 25 ans d’expérience, le réseau France Active a voulu mettre son expertise à disposition des jeunes de moins de 26 ans, particulièrement fragilisés. Pour eux, France Active a créé une solution adaptée : le programme CAP’JEUNES France Active, qui leur permet de bénéficier d’une prime de démarrage et d’un accompagnement renforcé. 

 

Un kit de survie pour les jeunes créateurs

France Active a créé un guide afin d’aider les jeunes créateurs à convaincre leur banquier de financer leur projet. Simple, pratique et très concret, il apporte un éclairage sur le métier de banquier, contient de nombreux conseils et astuces et donne toutes les clés pour établir une relation de partenariat avec sa banque.

Ce « kit de survie » cherche à désacraliser le rapport des jeunes entrepreneurs à leurs financeurs, pour les faire véritablement rentrer dans le monde de l’entreprise.


Témoignage

Anaïs Mosca (25 ans) a créé son entreprise de vente en ligne grâce à CAP’JEUNES France Active.

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées pour créer votre entreprise ?

J’avais besoin d’un prêt bancaire de 5 000 € pour démarrer mon projet de vente de vêtements en ligne. Malgré plusieurs demandes, aucune banque n’a accepté de financer mon projet. Le fait d’être jeune et bénéficiaire du RSA a nui à l’image de mon projet auprès des financeurs.

Comment CAP’JEUNES France Active vous a permis de concrétiser votre projet ?

Avec CAP’JEUNES, j’ai été accompagnée dans mes négociations avec la banque et préparée grâce aux conseils du chargé de mission de France Active en Languedoc-Roussillon (AIRDIE). La prime de démarrage accordée m’a permis de faire face aux premières dépenses nécessaires dans mon projet de création. Cette prime a surtout été un vrai coup de pouce dans mes démarches auprès des banques : elle a montré le sérieux de mon projet puisqu’il avait fait l’objet d’un premier financement. Les banques ont été rassurées. CAP’JEUNES a véritablement été un déclencheur économique et moral auprès de ma banque !








Appel aux dons terminé
 

"France Active est un réseau de proximité qui aide depuis près de 25 ans les personnes en difficulté à créer leur entreprise individuelle. Il finance parallèlement les entreprises solidaires (insertion par l'activité économique, associations d'utilité sociale)." 

Christian Sautter, Président de France Active

France Active

Reconnue d’intérêt général, l’association France Active accompagne et finance 6 000 projets de chômeurs créateurs d’entreprises par an et les entreprises solidaires afin de leur donner les mêmes chances d’accéder aux financements que les entreprises ordinaires.