979-img-a4ebd5db3d706c54b34d69cf8ec85c65.png
979-img-abf0d2e1b38fec5dbc85ecb786aca29a.jpg
979-img-4b0cf6ab3d864d8ba9d403b1f25b89db.jpg
979-img-9170957f22cbc8f34a10487b01b37051.jpg
979-img-952868f6da89db5af8de26c0e80325ec.jpg
  • 979-img-a4ebd5db3d706c54b34d69cf8ec85c65.png
  • 979-img-abf0d2e1b38fec5dbc85ecb786aca29a.jpg
  • 979-img-4b0cf6ab3d864d8ba9d403b1f25b89db.jpg
  • 979-img-9170957f22cbc8f34a10487b01b37051.jpg
  • 979-img-952868f6da89db5af8de26c0e80325ec.jpg
 

Un pont entre terre et mer


Par leur cycle de vie long et leurs habitats multiples, les tortues marines constituent de formidables vecteurs de préservation de l'environnement. Elles sont protégées en Guadeloupe depuis 1991, où les constats étaient alarmants. Depuis 25 ans et la mise en oeuvre du Plan de Restauration des Tortues marines aux Antilles françaises, de nombreuses actions ont permis de réduire les menaces et d'espérer le maintien des effectifs en ponte comme en alimentation.


En parallèle, la diffusion d'information sur les espèces, leur vulnérabilité et leur cycle de vie a contribué à valoriser ces animaux marins sur le plan touristique et patrimonial. Cela étant, 25 ans, c'est à peine une génération chez les tortues marines; il faut poursuivre les efforts entrepris.


La situation semble s'être améliorée, pêcheurs et plongeurs s'accordent à dire que le nombre de chéloniens augmentent dans nos eaux. Pourtant des menaces persistent (pollutions/maladies, destruction des habitats, captures accidentelles, dérangement sur sites...) et les derniers chiffres concernant les femelles en ponte, couplés à la recrudescence des actes de braconnage, sont inquiétants.

 






Appel aux dons en cours
Objectif à réaliser :  6 000€

«Par les émotions intenses et les échanges humains qu'elles suscitent, les animations en classe et sur le terrain créent un terrain favorable à l'intégration des problématiques de conservation et à la nécessité de prendre soin de notre patrimoine naturel.»

C. CESTOR, 

Présidente de KAP NATIREL

Kap Natirel

Kap Natirel a été lancée en 2004 afin d’animer le Réseau Tortues Marines Guadeloupe. Elle poursuit depuis ses missions de suivis scientifiques, de limitation des menaces et d'information/sensibilisation (grand public, scolaires, élus).