124-img-5055db132cab24b025af88c0e3f37f68.jpg
124-img-94d9d73100a55b73f0b6f89afa517966.jpg
124-img-a287dd1309d03463bd9447ee40f109a1.jpg
124-img-28073877e8b2353e954bb1a8a4a5e108.jpg
124-img-1b6b8348a230ef73fb5349618d75664d.jpg
  • 124-img-5055db132cab24b025af88c0e3f37f68.jpg
  • 124-img-94d9d73100a55b73f0b6f89afa517966.jpg
  • 124-img-a287dd1309d03463bd9447ee40f109a1.jpg
  • 124-img-28073877e8b2353e954bb1a8a4a5e108.jpg
  • 124-img-1b6b8348a230ef73fb5349618d75664d.jpg
 

Les ravages du séisme de 2010 sur le fragile équilibre scolaire de Léogâne

En raison de l’absence d’écoles préscolaires dans les sections rurales d’Haïti, les parents souhaitant scolariser leurs enfants sont contraints à migrer vers Port-au-Prince. Ce phénomène explique le nombre élevé d’habitants dans la capitale. On en compte environ 3 000 000 sur 10 000 000 dans tout le pays, qui comprend dix départements.

Pour empêcher l’exode et offrir une meilleure éducation aux enfants, Hérold Rodrigue, jeune père de famille Haïtien, a décidé d’ouvrir en 2008 une école pour les enfants de 3 à 12 ans à Léogâne, à 35 km de la capitale. Ils proviennent des sections rurales Fond'oie et Cormier, et sont principalement des enfants de familles démunies.

Épicentre du séisme en 2010, Léogâne a été dévastée et l’école détruite.

 






Appel aux dons en cours
Objectif à réaliser :  1 075€

"Roldyna est une petite école communautaire qui se trouve à Fond'oie. Dans cette localité il n'y avait pas d'école préscolaire. C'est pourquoi en juillet 2008 nous avons créé "Roldyna les petits trésors", dans un local donné par mon frère. A l'école certains parents ne pouvaient pas payer les frais de scolarité bien qu'ils soient minimes. Mais la famille, des amis, des parrains nous aidaient. Malheureusement, beaucoup ont cessé leur soutien après le séisme, étant eux-mêmes affectés. C'est pourquoi nous avons besoin de vous", Rodrigue Herold, Directeur de "Roldyna les petits trésors" , soutenue par Espoir pour Haïti.

Espoir pour Haïti

Espoir pour Haïti vient en aide aux Haïtiens en montant, notamment, des projets de développement durable. Elle appuie la coopération décentralisée entre les régions de France et d'Haïti, soutient les associations locales s'occupant d'enfants démunis et promeut une image positive du pays.