1620-img-57a543b3fe70afd7e04447c1e90ddc85.png
1620-img-67f879796fa28994c5ed1174f4773ad6.png
  • 1620-img-57a543b3fe70afd7e04447c1e90ddc85.png
  • 1620-img-67f879796fa28994c5ed1174f4773ad6.png
 
« Je me suis mis à la recherche de terres, mais tout seul je n’y arrivais pas. Je n’aurais pas pu convaincre la banque de me suivre dans mon projet pour acquérir du terrain : les terres que j’avais trouvées coûtaient trop cher. Mais sans terrain... pas de projet agricole. » Janick, agriculteur dans le Gard.
 
Alors que chaque semaine en France, 200 fermes disparaissent et 1 300 hectares d’espaces agricoles et naturels sont bétonnés, la terre est un bien commun en voie de disparition.
 
Convoitées, surexploitées et exposées à la spéculation immobilière, les terres agricoles, socle de notre alimentation et de nos paysages, se font de plus en plus rares dans l’Hexagone.
 
Les modèles agricoles intensifs et l’usage de produits phytosanitaires remplacent une agriculture paysanne de qualité avec pour conséquences des paysages, des sols et des ressources naturelles qui se dégradent au fil des jours. Seuls 5 % des surfaces agricoles sont cultivées en bio, alors même que le Grenelle de l’environnement s’était donné pour objectif 20 % de bio en 2020.
 
 
Plus grave, un petit nombre d’exploitations continuent de s’agrandir en accaparant la ressource foncière, au détriment de jeunes agriculteurs qui se découragent face aux difficultés d’installation. 
 
Dans un tel contexte, Terre de Liens permet aux nouvelles générations d’assurer la relève agricole et de redynamiser les territoires ruraux.
 






Appel aux dons en cours

30€  
=
achat d’½ are de terres (soit 50 m2)


600 €
=
achat de 10 ares de 
terres (soit 1 000 m2)

6 000 €
=
achat d’un hectare de 
terres (soit 10 000 m2)

Terre de Liens

Enrayer la disparition des terres agricoles, alléger le parcours des agriculteurs qui cherchent à s’installer, et développer l’agriculture biologique et paysanne. Voici les engagements qui mobilisent Terre de Liens à travers toute la France.